COCORICO

Avec Patrice Thibaud et Philippe Leygnac

Patrice Thibaud et Philippe Leygnac pourraient être des Laurel et Hardy à la française. L’un est maladroit et un peu timide. L’autre est habile et vif. Sans un mot, ils se jaugent, ils s’agacent, ils se fuient pour se cher- cher dès qu’ils ne se voient plus. Tous deux jouent, rêvent ou jouent à rêver. Ils croisent le Tour de France, un défilé du 14 juillet, des majorettes, un feu d’artifice, des otaries, des cow-boys ou des dresseurs de fauves. Cocorico est un spectacle basé sur la virtuosité corporelle de Patrice Thibaud et son sens de l’observation, qui évoque avec humour et poésie nos espoirs et nos défauts, nos habitudes et nos perditions, nos ma- nies et nos tendresses. Musical en diable, le duo entre un enfant comme grandi trop vite et un musicien explosif, s’appuyant sur la mémoire collective, s’inscrit dans la lignée de Charlie Chaplin, Buster Keaton et Jacques Tati.

Un piano, trois panneaux, peu d’accessoires ; Cocorico est un spectacle sans paroles, tout en drôlerie et délicatesse, qui fait la part belle au jeu corporel et à la musique, à l’invention du comédien et à l’imaginaire des spectateurs de tous âges, les emportant dans un délire jubilatoire.

Pour Cocorico, Patrice Thibaud s’entoure du musicien Philippe Leygnac et des metteurs en scène Michèle Guigon et Susy Firth, une équipe à la hauteur de son inventivité pour créer un spectacle burlesque qui a déjà séduit des milliers de spectateurs à travers le monde.

Patrice Thibaud et Philippe Leygnac font de leur folie douce une partie de plaisir partagé par le public. Du presque rien qui devient, le temps d’un Cocorico, du grand art.

Doublement récompensé d’un Herald Angel au Fringe Festival d’Édimbourg (2009) et d’un Award au Montreux Comedy Festival (2012) en tant que meilleur spectacle visuel, Cocorico a été joué plus de 450 fois dans le monde entier.

INFORMATIONS
Conception Patrice Thibaud
Mise en scène Susy Firth, Michèle Guigon, Patrice Thibaud
Musique originale Philippe Leygnac
Création lumières Marie Vincent, Charlotte Dubail
Costumes Isabelle Beaudouin
Réalisation Costumes, décor, accessoires Les Ateliers de Chaillot
Régie générale Charlotte Dubail / Aurélien Amsellem (en alternance)
Production Claudia Trevino Minutti
Diffusion Fatiha Schlicht
Durée 1h20 sans entracte.

 

Crée en novembre 2008 au Théâtre National de Chaillot.
Production Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine.
Coproduction Théâtre National de Chaillot / Grégoire Furrer et Productions Illimitées / Théâtre de Vienne – Scène conventionnée.
Presse

« Une bête de scène »
Le Canard Enchainé

 

« Tati dégénéré ? Keaton ressuscité ? Django Edwards halluciné ? Ni les uns ni les autres, mais tout ça à la fois … »
Télérama